Greffe nationale

Je ne suis pas français de souche, je suis français d’implant. Bien avant la naissance, il y a eu greffe maternelle. Quelques jours à peine celui de mon incorporation, dans vos murs, il y eut aussi greffe nationale. Se fixèrent sur ma tête des traits que familles et familiers firent répondre d’un nom et prénom. J’eus un dos, j’eus une face que je présentais à l’appel. Je porte encore aujourd’hui la responsabilité d’un nom dans le visage.

Dark face by Sikenty

Jurer

Image

Edward_Russel_Thomas©Dave_MillerIl faudrait écrire un long poème qui s’appellerait JURER et dans lequel des voix menaçantes et insultantes finiraient par dire le Droit lui-même, le plus reconnu, le plus universel. Façon de montrer qu’il n’y a pas que du droit à la dignité (venu et conférant de la dignité) mais une histoire tout à fait possible qui le ferait venir en ligne directe de l’offense. Qui l’écrirait ? N’existe-t-il pas déjà ? Qui me dirait ?

De cap en cap

En passant

La raison poursuit son chemin en divergeant, délirant, bifurquant, dérivant,
Elle est toujours en voyage.
Rectification permanente
Perpétuel redressement de cap.
La raison court tout droit d’erreurs en erreurs.
Elle connaît mille vérités et toujours provisoires.